Notre histoire

 

 

Que de chemin parcouru au cours de ces dix dernières années. Le chœur, formé de seize choristes triés sur le volet, s’est rapidement taillé une place dans le paysage culturel du Nouveau-Brunswick. Le public et le milieu de la musique l’on rapidement reconnu comme étant un des meilleurs chœurs de la province.

 

Voici ce que disait le chef d’orchestre et directeur artistique de Symphonie Nouveau-Brunswick: « En avril 2011, nous avions fait le Messie d’Haendel avec le Chœur Louisbourg.... Après cinq minutes, j’étais très étonné par le niveau du chœur. J’ai constaté que c’était un chœur qui ajoutait quelque chose d’intéressant, peut-être lié à la langue française. Il y a une souplesse dans leur manière de chanter. »

 

Dès les débuts, les dirigeants du chœur ont voulu dépasser les frontières du Grand Moncton afin de toucher le plus grand nombre. Il a été en résidence au Festival de musique ancienne de Sackville de 2006 à 2014; le groupe a sillonné la province du Nouveau-Brunswick à plusieurs reprises et continu à le faire. Il a donné un concert conjoint avec le Studio de Musique Ancienne de Montréal sous la direction du regretté Christopher Jackson, et un autre sous la direction du chef et claveciniste Alexander Weimann qui a été diffusé à la chaîne musicale de Radio-Canada.  En mai 2015, le Chœur Louisbourg est invité par le Service d’Action Culturelle et Artistique de l’Université PARIS 8 dans le cadre des Rencontres Chorales 2015 qui sont consacrées à la musique de l’Acadie. Le chœur y donne six concerts solos ou avec diverses chorales parisiennes. Le Chœur Louisbourg collabore régulièrement avec Symphonie Nouveau-Brunswick et d’autres groupes donc le Ballet Théâtre Atlantique en accompagnant les danseurs sur scène.

 

Si le Chœur Louisbourg a voulu se démarquer en se spécialisant en musique ancienne en s’accompagnant de musiciens jouant sur instruments d’époque, il se permet occasionnellement des intrusions dans d’autres périodes musicales. Il attache aussi une importance à l’interprétation d’œuvres de compositeurs contemporains. Au cours des dernières années, il a créé des œuvres de Richard Gibson et commandé des œuvres à des compositeurs émergents tels que Matthew C. Lane et James Forgarty. Dans un souci de perfectionnement et de diversité, les membres du chœur travaillent avec des chefs réputés, en plus de ceux nommés précédemment, s’ajoutent, plus récemment, Andrew McAnerney.

 

En août 2018, le chœur lancera son premier disque intitulé Chansons d’amour de France et d’Acadie.